ɡ ....
 
  . .

 | 
 

 Algrie: Expansion de l'industrie ptrochimique

         

Admin


: 2061
: 34
Localisation :
: 11/05/2007

: Algrie: Expansion de l'industrie ptrochimique    9 - 0:59

Algrie: Expansion de l'industrie ptrochimique
LATEST BRIEFING

Algrie: Expansion de l'industrie ptrochimique
8 February 2008
(Scroll down to access the English version.)

L'Algrie a entrepris de dvelopper davantage ses activits industrielles nergtiques en aval, dans le cadre de son programme d'appui la mise en valeur des ressources nergtiques et la cration d'emplois, en particulier dans les zones recules.

Un certain nombre de projets ont t lancs au cours des 18 derniers mois visant raliser de nouveaux sites ptrochimiques ou augmenter les capacits de production de plusieurs usines. L'un des principaux projets actuellement en cours de ralisation est le complexe d'ammoniac et d'ure d'Arzew l'ouest du pays.

Le futur complexe est le fruit d'un partenariat entre Sonatrach, la socit publique d'hydrocarbures, et le groupe gyptien Orascom Construction Industries (OCI). La Sonatrach dtient 49% du capital de l'entreprise conjointe, la Sorfert, qui chapeautera ce projet.

Le complexe, qui devrait tre oprationnel en 2010, est compos d'une unit de production d'ammoniac et d'ure d'une capacit de 1 million de tonnes par an et d'une seconde unit de production d'ammoniac de 700 000 tonnes. Selon la presse locale, ce seront 7000 emplois qui seront crs durant la phase de construction du projet, soit plus du double de ce qui tait escompt.

Le site, qui couvre une superficie de 33 ha, est situ prs du port d'Arzew, qui a connu des travaux d'amnagement et d'extension destins faciliter les exportations de produits chimiques et assurer l'approvisionnement en gaz.

Selon l'agence nationale de dveloppement de l'investissement, Orascom est prsente en Algrie travers ses diffrentes filiales dans des domaines aussi varis que les tlcoms, la production de ciment et le dssalement d'eau de mer, des projets d'investissement qui s'lvent 10 milliards de dollars.

L'enthousiasme d'OCI pour le projet tait tel que les travaux ont dbut avant mme d'avoir finalis le montage financier. Fin juin 2007, la socit Uhde, filiale du groupe allemand THyssenKrupp, a t choisie par la socit Sofert pour la conception et la construction cls en main du complexe.

Le 11 janvier dernier, le projet a franchi une nouvelle tape. La Socit britannique Wellman s'est vue attribue par Uhde le contrat de fournisseur pour cinq lots de condensateurs, composants essentiels pour le fonctionnement de la nouvelle usine.

L'ammoniac et l'ure sont produits partir du nitrogne atmosphrique en le couplant avec l'hydrogne provenant des hydrocarbures. Comme ce procd est ralis partir du gaz naturel, l'option la plus rentable et la plus cologique, l'Algrie, qui dtient d'importantes rserves, a les moyens de devenir leader sur le march.

La hausse des prix du gaz en Europe et aux Etats Unis exerce une forte pression sur les producteurs de ces pays. Nanmoins, grce ses vastes ressources, le prix du gaz en Algrie est 8 fois moins cher qu'en Europe ou aux Etats Unis.

Selon Osama Bishai, directeur gnral d'OCI, l'augmentation du prix du gaz mne la dlocalisation de l'industrie du gaz dans les pays dvelopps vers les pays mergents.

De nombreuses usines ont d fermer leurs portes en Europe et de nouvelles installations ont t amnages en Algrie, en Egypte et dans les pays du Golfe pour rpondre la
demande , a soulign Mr. Bishai dans un communiqu rendu public en Dcembre dernier.

Le march algrien de l'industrie chimique est dj desservi par une usine d'ammoniac implante Arzew d'une production annuelle de 365 000 tonnes et par une unit de production d'ure de 146 000 tonnes par an. Nanmoins, les installations ont t construites dans les annes 70 et bien que rhabilites dans les annes 80, elles ne possdent pas les capacits et la technologie qu'offre le nouveau complexe.

La demande en engrais chimiques continue d'augmenter, ce qui laisse OCI et Sonatrach penser que leur entreprise sera une russite. Outre l'avantage des faibles cots de production, la proximit de l'Algrie aux marchs europens permettra la Sorfert de raliser des gains de transport.

Selon Bishai, OCI table sur un retour sur investissement annuel de l'ordre de 16 18%.

Les marges sont bonnes aujourd'hui et nous sommes confiants en l'avenir , a -t-il dit. Nous comptons avoir de bonnes marges et si les cots de transport continuent de progresser, nous aurons un avantage cl , a -t-il ajout.
    
    http://islamfin.go-forum.net
 
Algrie: Expansion de l'industrie ptrochimique
          
1 1

:
 ::  ( ) ::  -